Les BD sont reparties selon différents thèmes à partir du menu.
Sinon...

... voici la dernière :

NASA

Souvent les actions gouvernementales sont cautionnées en prenant pour justification leurs bienfaits. 

Ceux-ci peuvent être effectivement bien réels mais il ne faut pas oublier qu'absolument toute action peut avoir des répercussions positives.

Le soucis étant que ces dernières sont plus ou moins importantes et que, de plus, les moyens utilisés sont plus ou moins coûteux. 

Mais surtout, ce que l'on ne voit pas et qui est non quantifiable par définition, ce sont des répercussions positives loupées si l'on avait préféré une action différente. 

Alors, tant que l'action est souhaitée et assumée librement par une personne (ou un groupe), on peut difficilement s'y opposer. 

Il n'en va pas de même lorsque que l'action est prise en charge de force par la population. 

La NASA en est un bon exemple : des milliards  financés par des impôts pour explorer un espace que "nul" n'avait réclamé. 
L'existence de ses retombées technologiques est certes, indiscutables, mais à quel prix ? 
Et surtout, qui nous garantit qu'on n'aurait pas mieux profité des milliards, ainsi injectés, différemment ?

Vanter la NASA pour ses retombées est aussi ridicule que de vanter Hitler pour ses autoroutes.